Darnejma Logo
fr_FRus

La medina

La medina

Ruelle dans la medina, à tozeur

On l’appelle aussi le quartier du vieux Ouled el Hadef, c’est l’une des Médinas les mieux conservées de Tunisie. ELle possède un magnifique mur de pierre qui la ceint de toute part. On remarque à l’entrée la pierre traditionnelle de la région; la briquette. Tous les murs et la plupart des bâtiments administratifs sont réalisés grâce à ce matériau construit au sud ouest de la ville. On peut d’ailleurs en visiter la fabrique. A peine rentrés dans la cité, vous serez envoûté par le charme des petites ruelles voutées magnifiquement bien conservées.

Une visite est indispensable pour comprendre la ville. Celle-ci, très agréable, vous permettra d’arpenter les ruelles de la cité fortifiée sans avoir à consulter un plan. Au détour d’un chemin, vous tomberez sur l’une des plus vielles et plus belles portes de Tunisie. Celle-ci est travaillée en bois de palmier et résiste au temps. Au cœur de cette cité, il y a aussi l’école coranique et son imposant minaret, ainsi que la maison du bey, sorte de gouverneur du coin. Cette maison est d’ailleurs célèbre puisqu’elle a servi à Anthony Minghella pour tourner quelques scènes du Patient Anglais. On y voit d’ailleurs une remarquable moucharabieh, sorte de fenêtre en bois de palme, permettant à la femme de regarder au dehors sans que celle-ci soit visible. La visite se termine après environ une heure de marche et de déambulation.

La palmeraie

La palmeraie, Tozeur.

Autre coin emblématique de Tozeur, et pas des moindres , c’est l’immense oasis qui borde la ville au Sud sur environ 5 kilomètres. Il y a là des centaines de milliers d’arbres fruitiers et de palmiers. La visite s’impose en son cœur pour découvrir les richesses de cette forêt luxuriante perdue en plein désert. Et pour parcourir les sentiers de terre, plusieurs solutions s’offrent à vous. La boucle fait environ 6 kilomètres et les plus courageux d’entre vous pourront le faire à pied. Sachez tout de même qu’il fait vite chaud à Tozeur, et le mercure oscillait encore aux alentours de 35 degrés au mois d’Octobre. La visite à pied s’avère plus une expédition qu’une visite découverte. L’autre solution vous la verrez vite par vous-même, puisqu’il s’agit d’emprunter une calèche pour parcourir la palmeraie. Et à voir le parc impressionnant de caléchiers qui circule en ville on peut dire que c’est le moyen le plus rapide, le plus viable et le plus employés par les touristes et les autochtones pour parcourir les sentiers de l’Oasis. Attention toutefois à ne pas se faire avoir, et il va falloir marchander dur pour avoir un prix défiant toute concurrence. Le prix moyen escompté pour une balade d’environ 3 heures dans la palmeraie, s’élève à 15 dinars. On peut monter jusqu’à 25 si on souhaite s’arrêter dans les sites touristiques comme la briqueterie ou le belvédère, mais si le caléchier vous propose cash 60 dinars, c’est de l’arnaque et il faut négocier le prix.

Une fois dans l’Oasis c’est un régal. On croise des grenadiers des palmiers, des arbres à piments, des citronniers. La palmeraie est un des endroits les plus agréables à parcourir lors des fortes chaleurs puisque l’on est la plupart du temps à l’ombre. Et l’action conjugué de l’ombre et de l’oued qui coule de part en part apporte un sentiment de fraîcheur bien agréable pour les promeneurs.

Vous pourrez découvrir dans Tozeur :

– le Belvédère (Superbe panorama sur la palmeraie et les Chotts)

– le Paradis (Splendide jardin paradisiaque fleuri de roses)

– la Briquetterie (fabrique traditionnelle des fameuses briques de Tozeur encore utilisées pour la plupart des façades des constructions)

– le Zoo (Parc présentant des reptiles, oiseaux et animaux du désert)

– le musée Dar Cherait et celui des arts et traditions à 5mn de la maison.

– le golf de 18 trous dessiné par Ronald Fream